Fridays for future : les jeunes de France rejoignent les grèves mondiales pour le climat

Chaque vendredi à compter du 15 février, une majorité d’étudiants de France viendront rejoindre les rangs des jeunes mobilisés pour le climat, à l’appel de la jeune suédoise Greta Thunberg.

« Je voudrais qu’ils oublient leur intérêt personnel, pour s’intéresser au climat » : par cette interpellation des dirigeants du monde, à la COP 24 en décembre 2018 puis au forum international de Davos en janvier 2019, la jeune activiste Greta Thunberg, est devenue l’icône d’une jeunesse qui demande un changement radical des politiques environnementales.

Depuis plusieurs mois partout dans le monde (Australie, Etats-Unis, Canada, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Italie, Portugal ou encore Suisse) des étudiants et lycéens sèchent les cours et descendent dans la rue, pour sauver leur futur.

Voté en Assemblée générale à Jussieu par près de 300 étudiants, vendredi 8 octobre, le mouvement de grève pour le climat, débutera ce vendredi 15 février. Les étudiants parisiens, ont choisi de défendre l’environnement au sens large, sous la forme d’actions de désobéissance civile qui seront menées chaque semaine : « un vendredi vert » avant un« samedi jaune », lors duquel ils soutiendront les gilets jaunes dans leurs manifestations.

Tous les vendredis, à l’exception des belges qui ont choisi le jeudi, les étudiants et lycéens français iront grossir les rangs d’une mobilisation mondiale pour le climat.

Les jeunes de France rejoignent ainsi la mobilisation des étudiants et des lycéens qui essaime depuis plusieurs mois partout dans le monde pour tenter de répondre à l’urgence climatique.

Pour en savoir plus : https://www.fridaysforfuture.org/

Please follow and like us: